Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs

www.rtbf.be

Aller en bas

Annonce www.rtbf.be

Message par Cédric Istasse le Ven 16 Juin 2006 - 12:42

Jour après jour, les informations parues sur le site Internet de la RTBF.
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Lundi 12 juin 2006 --> Mercredi 14 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Ven 16 Juin 2006 - 12:47

Disparition de deux fillettes
12 jun 2006 14:00

L'angoisse monte à Liège après la disparition dans la nuit de vendredi à samedi de deux fillettes de 7 et 11 ans. Malgré tous ses efforts, la police n'a pas encore retrouvé les deux disparues…

Où sont Nathalie Mahy et Stacy Lemmens ? La police n'en sait rien, elle cherche. Vendredi soir, les deux demi-sœurs de 7 et 11 ans se trouvaient avec leurs parents à la braderie du quartier Saint-Léonard à Liège. Le père est rentré chez lui vers une heure du matin, la mère deux heures plus tard. Et c'est à ce moment-là que les parents ont constaté que Nathalie et Stacy avaient disparu.

Pas question cette fois de privilégier la thèse de la fugue au détriment d'autres pistes. Dans cette affaire, les enquêteurs entendent ne rien laisser au hasard et tout exploiter y compris l'hypothèse de faits commis par un pervers sexuel. Des vérifications ont d'ailleurs été effectuées parmi des libérés conditionnels condamnés pour maltraitance ou faits de mœurs sur des enfants et résidant dans le quartier.

Depuis la réforme des polices, plus question non plus de faire cavalier seul ou de mener des enquêtes parallèles. La Brigade judiciaire de Liège a reçu l'appui de la cellule bruxelloise des personnes disparues et de la réserve générale de la police. Par ailleurs, des avis urgents ont été diffusés au sein des différents services policiers de l'espace Schengen afin de mieux coordonner les efforts et de multiplier les chances de retrouver les fillettes.

Enfin, dès que l'alerte a été donnée, dans la nuit de vendredi à samedi, toutes les structures susceptibles d'aider à retrouver les fillettes ont été activées. Child Focus, organisme créé dans la foulée de l'affaire Dutroux, a tiré plusieurs milliers d'affiches reprenant les photos des disparues. Leur diffusion se poursuit.

Nathalie Mahy, 11 ans, a des cheveux châtains mi-longs et elle porte un T-shirt rose, un jeans et des bottes marron. Stacy Lemmens a 7 ans, les cheveux mi-longs châtain foncé, un T-shirt blanc, une jupe rose ou rouge et des chaussures de sport roses. Tout renseignement sera le bienvenu au 0891 119 ou bien au numéro de Child Focus, le 110.


================================

Nathalie et Stacy toujours introuvables
Source : journal parlé - 13 jun 2006 14:40

La mère de Nathalie et le père de Stacy
Avec le temps, c'est la thèse de l'enlèvement qui semble s'imposer. Lundi, en fin de journée, le Parquet de Liège a donné une conférence de presse. La police tient manifestement une piste sérieuse, en la personne d'un témoin qualifié de "privilégié", mais qui n'a plus donné signe de vie depuis vendredi soir…

Les policiers ont fouillé le quartier Saint-Léonard consciencieusement ce lundi : les bois, de nombreux hangars plus ou moins désaffectés, mais aussi les berges de la Meuse, qui coule non loin du café où les parents de Nathalie et Stacy festoyaient vendredi soir. Les enquêteurs ont interrogé et vérifié les emplois du temps de plusieurs habitants du quartier connu de la justice pour des faits de moeurs. Le Parquet n'écarte, selon la formule consacrée, aucune piste mais il est clair que l'hypothèse de l'enlèvement se précise au fil du temps.

En fin de journée, le procureur du roi de Liège, Anne Bourguignont, lançait un appel aux témoins, et plus particulièrement à UN témoin qualifié de privilégié par la procureur du roi. Il s'agit de l'ami de la serveuse du café les Armuriers. Il était au bistrot le soir de la disparition des fillettes. Selon les témoignages récoltés par la police, il aurait quitté les lieux vers 1h30 du matin et n'a plus donné signe de vie depuis lors. Selon une information proche du dossier, ce témoin entre "privilégié" est connu de la justice, notamment pour des faits de moeurs. C'est à l'évidence la piste la plus sérieuse des enquêteurs.


=============================

Le principal suspect interrogé
Source : Journal parlé - 14 jun 2006 14:40

On est toujours sans nouvelle de Stacy et Nathalie, les deux liégeoises de 7 et 10 ans, qui ont disparu la nuit de vendredi à samedi dans le quartier Saint-Léonard à Liège. Par contre, le principal suspect, Abdellah Ait Out, s’est présenté mardi soir au commissariat central de Liège. Il a été entendu toute la nuit. Son audition a repris ce matin.

Dès mardi soir, le portrait d'Abdellah Ait Oud était diffusé dans les journaux télévisés. L'homme s'est fait connaître en voyant son portrait sur le petit écran. Il s'est alors rendu vers 21 heures à l'hôtel de police de Liège d'où il a été transféré au palais de Justice, à la cellule de crise des enquêteurs chargés du dossier.

Abdellah Ait Oud est arrivé au Palais de Justice calme et serein. Il dit ne rien avoir à faire avec la disparition des fillettes et souhaite simplement s'expliquer sur son emploi du temps. Toute la nuit, 22 membres du service judiciaire d'arrondissement ont entendu ses explications. Les enquêteurs se sont aussi livrés à de nombreuses vérifications sur base de ses déclarations. Deux personnes proches d'Abdellah Ait Oud ont également été auditionnées cette nuit.

Abdellah Ait Oud est réentendu depuis 8h30 ce mercredi. Selon le substitut en charge du dossier, Christian Pâque, son audition est toujours en cours. Dans l'après-midi, c'est la juge d'instruction Pascale Goossens qui entendra le suspect. Elle décidera en fin de journée de son éventuel placement sous mandat d'arrêt.

Fouilles dans le quartier Vivegnis :
A la suite des déclarations de Abdellah Ait Oud, des confrontations sont en cours, de même que des vérifications sur les circonstances de sa présence sur les lieux le jour de la disparition. Des perquisitions ont eu lieu et d'autres pourraient encore être réalisées dans les prochaines heures.

Depuis le début de l’après-midi, des fouilles ont lieu dans tout le périmètre autour du lieu de la disparition des fillettes, dans le quartier Vivegnis, entre la place Saint-Barthélemy à l'ouest, la rue des Bayards à l'est, la Meuse au sud et les coteaux de la Citadelle au nord. Le point central des recherches est le café "Les Armuriers", d'où les fillettes ont disparu la nuit du 10 au 11 juin. Les fouilles devraient se dérouler principalement sur terre mais 25 hommes sont prêts à intervenir sur l'eau. Deux équipes de maîtres-chiens pisteurs et une équipe de maîtres-chiens cadavres sont également prévues. Pour les autorités judiciaires, qui ont expliqué qu'elles recevraient "prochainement" les parents des fillettes, il faut garder l'espoir de retrouver les enfants sains et saufs.

Le parquet a également annoncé qu'il diffuserait un communiqué jeudi matin sur la décision du juge d'instruction de placer ou non le suspect sous mandat d'arrêt. En attendant, le substitut Pâque a invité la presse "à laisser la justice travailler dans la sérénité" précisant qu’à l’heure actuelle, la pression était très forte.

Lourd passé judiciaire :
Mardi, Abdellah Ait Out était passé du statut de "témoin privilégié" à celui de "suspect". Des perquisitions ont alors été menées par deux fois à son domicile de Liège ainsi que chez ses proches à La Hestre, près de Manage, dans le Hainaut, où il est né. Il faut dire que Abdellah Aid Oud n'est pas inconnu de la Justice. Son passé judiciaire est lourd. Condamné pour viol de mineur, sa propre nièce, en 1994. A l’époque, Abdellah Ait Oud parle d'une attitude aguicheuse de l'enfant, de la prise de stupéfiants qui lui aurait ôté le discernement et pointe l'attitude la BSR qui lui aurait arraché des aveux. Il est condamné pour ces faits.

Il récidive en 2001 en enlevant et violant une jeune adolescente à Grâce-Hollogne. Reconnu irresponsable de ses actes, il avait été interné à l'Institut de défense sociale de Paifve. Déclaré guéri, il avait quitté l'établissement en décembre 2005. C'est à ce moment qu'il s'est installé dans le quartier liégeois de Saint Léonard et qu'il a fait la connaissance de la serveuse du café « Les Armuriers ». Abdellah Ait Oud a passé la soirée de vendredi dernier dans le café en question, où les parents des deux fillettes festoyaient. Il a mystérieusement disparu sur le coup d'une heure du matin, soit un peu avant qu'on ne constate la disparition de Nathalie et Stacy.


=============================

Stacy et Nathalie: Abdallah Ait Oud inculpé

Quelques minutes avant 21H00 mercredi, la juge d'instuction de Liège Pascale Goossens a placé sous mandat d'arrêt, l'individu considéré commme suspect dans le dossier de disparition des deux fillettes au quartier Saint Léonard à Liège. Abdallah Ait Oud a été inculpé d'enlèvements d'enfants de moins de 12 ans et de détention arbitraire. Il nie toujours les faits. Dans les minutes qui ont suivi sa mise sous mandat d'arrêt l'inculpé devait être conduit à la prison de Lantin.
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce jeudi 15 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Ven 16 Juin 2006 - 13:00

Le suspect sous mandat d'arrêt
Source:Journal parlé - 15 jun 2006 15:49

Dans l'affaire de la disparition de Stacy et Nathalie , le principal suspect a finalement été placé sous mandat d'arrêt, ce mercredi, sur le coup de 21 heures, à la fin du délai légal de garde à vue. Il est inculpé d'enlèvement et de séquestration. Mais il nie.

Les deux fillettes ont disparu aux alentours du café "Les Armuriers", et, depuis trois jours, l'enquête s'est focalisée sur l'ami de la serveuse de l'établissement. Cet homme, au passé pédophile, a été présenté comme témoin privilégié, puis suspect principal. Il s'est présenté à la police juste après la diffusion d'un avis de recherche avec son portrait. Depuis, il nie.

La justice dispose-t-elle d'éléments qui le confondent ? C'est prématuré. Le mandat d'arrêt peut se justifier pour éviter la déperdition des preuves, parce que des devoirs d'instruction restent à accomplir. Mais la façon dont les fouilles et les perquisitions s'organisent laisse penser que les heures d'interrogatoire de l'individu n'ont, en tout cas, pas fourni d'élément très précis.

Des questions continuent de se poser à propos d'un luxueuse voiture noire, présente sur les lieux dans la nuit de vendredi à samedi. Il s'agit d'un cabriolet de type "stratus", avec des jantes à rutilance d'inertie, avec des diffuseurs de musique techno d'une forte puissance. Selon nos informations, le propriétaire de la voiture a été entendu pendant huit heures, ce mercredi. Selon ses dires, il a effectivement, ce soir-là, véhiculé, sur quelques centaines de mètres, le suspect, qu'il connaît de vue, et qui a voulu arriver en frimeur au café "Les Armuriers. La limousine a, certes, attiré tous les gosses pendant les quelques minutes où elle a stationné dans le quartier, puis elle est repartie, très normalement. Cette piste à son tour, perd apparemment de son mystère.....

Un quartier passé au peigne fin :
Le quartier Saint-Léonard a été bouclé, mercredi après-midi, du moins une bande de 1,5Km le long de l'artère principale. C’est dans ce quartier que les deux fillettes ont disparu. Pendant plusieurs heures, une soixantaine de policier ont passé ce périmètre au peigne fin. Un travail fastidieux. Le quartier est un enchevêtrement d'habitations, d'arrière cours, de garages vides et de commerces désaffectés. Méthodiquement, méticuleusement par équipes de 4 ou 5 hommes, les policiers ont poussé des portes, enjambé des barrières, frappé aux carreaux, sondé les arrières cours. Mais cette battue n'a apparemment rien donné . Comme n'ont apparemment rien donné, les mêmes fouilles minutieuses qui ont suivi dans le quartier adjacent, le quartier Vivegnis.

La police a également sondé mercredi, avec l'aide la protection civile, une darse, un bassin en bord de Meuse, situé à quelques centaines de mètres du café où Nathalie et Stacy ont été vues pour la dernière fois. Sept voitures ont été retirées du fleuve., qui ne peuvent être mises en relation avec l'enquête sur la disparition des fillettes.. Rien n'indique que les fouilles de mercredi en ville ou dans la Meuse s'expliquent par des indications données par l'inculpé.
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Vendredi 16 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Ven 16 Juin 2006 - 13:01

Abdallah Ait Oud nie les faits
Source:(Avec Belga) - 16 jun 2006 09:55

Le Parquet de Liège s'est exprimé ce jeudi matin. L'objectif était de faire le point sur les opérations de la matinée mais aussi sur l'inculpation du principal suspect, Abdallah Ait Oud, inculpé mercredi soir pour l'enlèvement et la séquestration de Stacy et de Nathalie. Les deux petites liégeoises dont on est toujours sans nouvelle.

Le suspect sous mandat d'arrêt
Le point presse de jeudi matin a permis à Anne Bourguignont, procureur du Roi à Liège, de préciser les motifs du mandat d’arrêt décerner par la juge d’instruction Pascale Goossens. Au stade actuel de l’enquête, il existe des indices suffisants de culpabilité , comme la présence d’Abdallah Ait Out sur les lieux au moment de la disparition des enfants et le fait qu'il ait quitté son domicile rapidement et soit resté introuvable pendant plusieurs jour. Selon Anne Bourguignont, il existe aussi d’autres éléments propres à l’enquête , qui sont toujours en cours de vérification et qui ne sont pas révélés à ce pour ne pas compromettre l’enquête.

Un simple vol de voiture et de carburant :
Ce jeudi matin, l’avocat de Abdallah Ait Out, Jean-Dominique Franchimont, s’est dit gêné par la médiatisation à outrance de son client contenu de la faiblesse des éléments matériels et des zones d’ombre de l’instruction. Dans la matinée, il a pu brièvement rencontré son client qui lui a confié que, s'il avait fui vendredi soir, c'était pour dissimuler un fait de vol de voiture et de carburant. Il s'est livré spontanément à la police en voyant sa photo diffusée sur la télévision à la mi-temps du match de football France-Suisse.

Le parquet met en doute ce côté spontané en précisant que d'autres spectateurs l'ont reconnu à la télévision et lui ont dit "c'est toi".

Lourd passé judiciaire :
Le parquet a rappelé jeudi, le "passé judiciaire chargé" de l'inculpé. Libéré par la commission de défense sociale de Namur le 6 décembre 2005 après avoir séjourné 4 ans à l'Etablissement de Défense Sociale de Paifve pour des faits de viol et d'enlèvement d'une jeune fille de 14 ans. Abdallah Ait Oud avait précédemment été condamné à 5 ans d'emprisonnement avec sursis probatoire d'un an pour des faits de viols sur sa nièce, ainsi qu'à 16 mois de prison pour vols et coups à agents. Pour les enquêteurs, il s'agit d'un "psychopathe, qui ne discerne pas le bien du mal".

De nouvelles fouilles :
L'emploi du temps de Abdallah Ait Oud est contrôlé et le sera encore lors de devoirs qui seront effectués dans le quartier Saint-Léonard jeudi après-midi ainsi que sur les Coteaux de la Citadelle. De nombreuses auditions sont également programmées. Le parquet a également confirmé qu’ aucune reconstitution ne sera organisée ce jeudi après-midi mais que les enquêteurs devraient se rendre de nouveau au domicile du prévenu et dans certains entrepôts désaffectés de la rue Vivegnis. "Ce n'est cependant pas les déclarations de l'inculpé qui orientent les recherches car il n'avoue rien", a cependant précisé Anne Bourguignont.

Le parquet a également précisé que d'autres pistes étaient examinées mais n'a pas souhaité dire lesquelles.

Quant à Abdallah Ait Oud, il sera à nouveau entendu ce jeudi par les enquêteurs. Il comparaîtra lundi devant la chambre du conseil de Liège.

Un second juge d'instruction :
Les autorités ont bel et bien retenu les leçons de l'affaire "Julie et Mélissa" outre la mobilisation intense pour retrouver les deux fillettes, un second juge d'instruction a été désigné pour épauler la juge d’instruction Pascale Goossens.


============================

Un quartier passé au peigne fin …
Source:Journal parlé - 16 jun 2006 10:09

Des fouilles se sont encore déroulées ce jeudi dans le quartier saint Leonard à Liège, où ont disparu les petites Stacy et Nathalie le week-end dernier. Elles ont particulièrement visé le domicile du principal suspect dans cette affaire... Un suspect inculpé mercredi soir et qui a été une nouvelle fois entendu toute la journée par les enquêteurs...

Abdallah Ait Oud nie les faits
Depuis maintenant 6 jours, avec détermination et acharnement, les enquêteurs cherchent les fillettes disparues. Jeudi encore, l'habitation d'Abdallah Aïd Out a été passé au peigne fin, par une vingtaine d'enquêteurs. Dans un premier temps, les hommes du labo, ont procédé aux prélèvements de traces suspectes et à la prise de photo. L'immeuble se compose de plusieurs étages, et comporte une vingtaine de cave, pour le plupart en désordre. Il a donc fallu déblayer, et passer tout au crible. Ensuite, ce sont des chiens pisteurs dressés à détecter la présence de cadavre, qui ont fait le travail. Mais l'immeuble, n'a livré aucun secret, pas plus que le seul inculpé dans cette affaire qui continu de nier toute implication dans la disparition des fillettes. Reste désormais à attendre les résultats des analyses.

Des bijoux retrouvés :
Les parents de Nathalie et Stacy sont venus s’installer au dessus du café des «Armuriers », le café aux alentours duquel les deux fillettes ont disparu. Ils se tiennent à la disposition des policiers. Par deux fois ce jeudi après-midi, ceux-ci leur ont apporté des objets notamment une chaînette mais les parents n'ont pas reconnu un bijou ayant appartenu à Stacy ou à Nathalie.

Les enquêteurs précisent qu'Abdallah Ait Oud n'est pas la seule piste actuellement à explorer.
Si Abdallah Aïd Out demeure le principal suspect pour l'instant, la justice ne néglige aucune piste, mais ne souhaite toutefois pas en dire plus pour ne pas compromettre l'enquête. Mais elle l'a réaffirmé, elle continue de travailler avec la volonté de croire, que les fillettes sont toujours vivantes.

Libéré définitivement :
Malgré ses antécédents et condamnations pour faits de moeurs, Abdallah Aid Oud avait finalement été considéré comme irresponsable de ses actes et placé en institution. L'homme ne relevait donc plus de la Justice mais bien de la médecine. En décembre de l'année dernière, sa demande de libération à l'essai a été accordée par la commission de défense sociale. Une commission que préside un magistrat et au sein de laquelle siègent un médecin et un avocat et ils s'enquièrent de l'avis du Procureur du Roi.

Pendant cette période d'essai qui se prolonge de six mois en six mois, le libéré est placé sous tutelle médicale et sociale. Mais dans le cas présent, le plus étonnant à en croire plusieurs pénalistes, c'est que trois mois à peine après sa libération à l'essai, Aid Oud a été libéré définitivement. Un fait tout à fait exceptionnel pour les personnes internées puisqu'elles doivent être considérées comme définitivement guéries. C'est pourtant ce qu'a considéré la commission, à l'évidence, sur base de rapports médicaux sociaux.
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Vendredi 16 juin 2006 (2)

Message par Cédric Istasse le Ven 16 Juin 2006 - 14:17

Les Belges impitoyables avec les pédophiles (sondage)
08h07

(Belga) Alors que se poursuit l'enquête pour retrouver Stacy et Nathalie, une majorité de Belges est pour un durcissement des lois à l'égard des pédophiles, d'après un sondage exclusif réalisé pour le quotidien La Dernière Heure-Les Sports de vendredi auprès de 1.000 personnes.
Ainsi, 76,39 pc des personnes sondées affirment être favorables à la suppression pure et simple de la liberté conditionnelle pour les pédophiles récidivistes.Au total, 77,98 pc des personnes consultées sont aussi pour la publication d'un registre national des pédophiles afin de savoir s'il y en a un près de chez eux et 66,96 pc se disent favorables à la castration chimique des pédophiles condamnés. (PRS)


================================

Stacy et Nathalie: fouilles dans d'anciennes carrières
12h41

(Belga) Les recherches se poursuivent ce vendredi pour retrouver la trace de Stacy et de Nathalie, les petites liégeoises de 7 et 10 ans, disparues dans la nuit du 9 au 10 juin dans le quartier Saint-Léonard, à Liège. Les spéléologues visitent ce vendredi les baumes de Vivegnis, des grottes situées dans le quartier.
Il s'agit d'anciennes carrières de grès houiller, dont le creusement remonte au Moyen-Age. Elles sont composées de plusieurs galeries d'une centaine de mètres de long, hautes de moins d'un mètre. Selon Alain Remue, chef de la cellule disparitions de la police fédérale, ce devoir était programmé et n'est donc pas consécutif à d'éventuelles déclarations. L'audition d'Abdallah Ait Oud, actuellement seul inculpé dans cette affaire et donc considéré comme principal suspect, a repris vendredi matin au palais de justice de Liège. (PRS)
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Vendredi 16 juin 2006 (3)

Message par Cédric Istasse le Ven 16 Juin 2006 - 15:24

Nouvelles fouilles à Saint-Léonard
Source:Journal parlé - 16 jun 2006 14:09

On est toujours sans nouvelles des petites Stacy et Nathalie disparues dans la nuit de vendredi à samedi. Depuis 6 jours, les enquêteurs cherchent les fillettes sans désemparer. L'enquête se poursuit avec les investigations dans le quartier Saint Léonard. Les efforts déployés par les enquêteurs pour retrouver les deux petites liégeoises ne faiblissent pas…


Ce vendredi, d'importants moyens seront à nouveau déployés pour ratisser le quartier à la recherche d'indices qui pourraient conduire aux fillettes. Le domicile du principal suspect sera à nouveau passé au crible tout comme les environs. Des fouilles sont prévues aux baumes de Vivegnis, des anciennes carrières non loin du domicile du prévenu.

De nouvelles auditions doivent encore avoir lieu parmi la dizaine de suspects moeurs du quartier. Les pistes à vérifier sont nombreuses. Les enquêteurs doivent traiter entre 200 et 300 appels par jour.

Pour faire face, la Justice s'est donné les moyens : chiens pisteurs, hélicoptère ou encore bateau équipé d'un sonar pour explorer les eaux de la Meuse. La réserve de la police fédérale se tient prête à intervenir également.

Enfin, le ministre de la Défense André Flahaut a spontanément proposé de mettre l'armée à disposition de la cellule d'enquête si les fouilles devaient prendre plus d'ampleur.

Un quartier passé au peigne fin :
Depuis maintenant 6 jours, avec détermination et acharnement, les enquêteurs cherchent les fillettes disparues. Jeudi encore, l'habitation d'Abdallah Aïd Out a été passé au peigne fin, par une vingtaine d'enquêteurs. Dans un premier temps, les hommes du labo, ont procédé aux prélèvements de traces suspectes et à la prise de photo. L'immeuble se compose de plusieurs étages, et comporte une vingtaine de cave, pour le plupart en désordre. Il a donc fallu déblayer, et passer tout au crible. Ensuite, ce sont des chiens pisteurs dressés à détecter la présence de cadavre, qui ont fait le travail. Mais l'immeuble, n'a livré aucun secret, pas plus que le seul inculpé dans cette affaire qui continu de nier toute implication dans la disparition des fillettes. Reste désormais à attendre les résultats des analyses.

Des bijoux retrouvés :
Les parents de Nathalie et Stacy sont venus s’installer au dessus du café des «Armuriers », le café aux alentours duquel les deux fillettes ont disparu. Ils se tiennent à la disposition des policiers. Par deux fois ce jeudi après-midi, ceux-ci leur ont apporté des objets notamment une chaînette mais les parents n'ont pas reconnu un bijou ayant appartenu à Stacy ou à Nathalie.

Les enquêteurs précisent qu'Abdallah Ait Oud n'est pas la seule piste actuellement à explorer. Si Abdallah Aïd Out demeure le principal suspect pour l'instant, la justice ne néglige aucune piste, mais ne souhaite toutefois pas en dire plus pour ne pas compromettre l'enquête. Mais elle l'a réaffirmé, elle continue de travailler avec la volonté de croire, que les fillettes sont toujours vivantes.

"Libéré définitivement" :
Malgré ses antécédents et condamnations pour faits de moeurs, Abdallah Aid Oud avait finalement été considéré comme irresponsable de ses actes et placé en institution. L'homme ne relevait donc plus de la Justice mais bien de la médecine. En décembre de l'année dernière, sa demande de libération à l'essai a été accordée par la commission de défense sociale. Une commission que préside un magistrat et au sein de laquelle siègent un médecin et un avocat et ils s'enquièrent de l'avis du Procureur du Roi.

Pendant cette période d'essai qui se prolonge de six mois en six mois, le libéré est placé sous tutelle médicale et sociale. Mais dans le cas présent, le plus étonnant à en croire plusieurs pénalistes, c'est que trois mois à peine après sa libération à l'essai, Aid Oud a été libéré définitivement. Un fait tout à fait exceptionnel pour les personnes internées puisqu'elles doivent être considérées comme définitivement guéries. C'est pourtant ce qu'a considéré la commission, à l'évidence, sur base de rapports médicaux sociaux.
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Vendredi 16 juin 2006 (4)

Message par Cédric Istasse le Ven 16 Juin 2006 - 19:33

Nouvelles fouilles à Saint-Léonard
Source:Journal parlé - 16 jun 2006 16:20

On est toujours sans nouvelles des petites Stacy et Nathalie disparues dans la nuit de vendredi à samedi. Depuis 6 jours, les enquêteurs cherchent les fillettes sans désemparer. L'enquête se poursuit avec les investigations dans le quartier Saint Léonard. Les efforts déployés par les enquêteurs pour retrouver les deux petites liégeoises ne faiblissent pas…

Depuis maintenant 6 jours, avec détermination et acharnement, les enquêteurs cherchent les fillettes disparues. Ce vendredi, d'importants moyens seront à nouveau déployés pour ratisser le quartier à la recherche d'indices qui pourraient conduire aux fillettes. Le domicile du principal suspect sera à nouveau passé au crible tout comme les environs. Des fouilles sont prévues aux baumes de Vivegnis, des anciennes carrières non loin du domicile du prévenu.

De nouvelles auditions doivent encore avoir lieu parmi la dizaine de suspects moeurs du quartier. Les pistes à vérifier sont nombreuses. Les enquêteurs doivent traiter entre 200 et 300 appels par jour.

Pour faire face, la Justice s'est donné les moyens : chiens pisteurs, hélicoptère ou encore bateau équipé d'un sonar pour explorer les eaux de la Meuse. La réserve de la police fédérale se tient prête à intervenir également.

Enfin, le ministre de la Défense André Flahaut a spontanément proposé de mettre l'armée à disposition de la cellule d'enquête si les fouilles devaient prendre plus d'ampleur.

Le père de Stacy se constitue partie civile :
Vendredi-après midi, Thierry LEMMENS, le papa de "Stacy", et Catherine DIZIER, la maman de "Nathalie" se sont rendus au Palais de Justice de Liège. Accompagné de son avocat le père de "Stacy" s'est constitué partie civile. Il a porté plainte contre X. Une démarche qui lui permettra, plus tard, d'accéder au dossier.

Une demi-heure après les parents, la ministre de la Justice, Laurette Onkelinx, est arrivée au Palais, pour "une réunion de travail" a-t-elle déclaré, sans autre commentaire…

Un quartier déjà passé au peigne fin jeudi :
Jeudi, l'habitation d'Abdallah Aïd Out a été passé au peigne fin, par une vingtaine d'enquêteurs. Dans un premier temps, les hommes du labo, ont procédé aux prélèvements de traces suspectes et à la prise de photo. L'immeuble se compose de plusieurs étages, et comporte une vingtaine de cave, pour le plupart en désordre. Il a donc fallu déblayer, et passer tout au crible. Ensuite, ce sont des chiens pisteurs dressés à détecter la présence de cadavre, qui ont fait le travail. Mais l'immeuble, n'a livré aucun secret, pas plus que le seul inculpé dans cette affaire qui continu de nier toute implication dans la disparition des fillettes. Reste désormais à attendre les résultats des analyses.

Des bijoux retrouvés :
Les parents de Nathalie et Stacy sont venus s’installer au dessus du café des "Armuriers", le café aux alentours duquel les deux fillettes ont disparu. Ils se tiennent à la disposition des policiers. Par deux fois ce jeudi après-midi, ceux-ci leur ont apporté des objets notamment une chaînette mais les parents n'ont pas reconnu un bijou ayant appartenu à Stacy ou à Nathalie.

Les enquêteurs précisent qu'Abdallah Ait Oud n'est pas la seule piste actuellement à explorer. Si Abdallah Aïd Out demeure le principal suspect pour l'instant, la justice ne néglige aucune piste, mais ne souhaite toutefois pas en dire plus pour ne pas compromettre l'enquête. Mais elle l'a réaffirmé, elle continue de travailler avec la volonté de croire, que les fillettes sont toujours vivantes.

"Libéré définitivement" :
Malgré ses antécédents et condamnations pour faits de moeurs, Abdallah Aid Oud avait finalement été considéré comme irresponsable de ses actes et placé en institution. L'homme ne relevait donc plus de la Justice mais bien de la médecine. En décembre de l'année dernière, sa demande de libération à l'essai a été accordée par la commission de défense sociale. Une commission que préside un magistrat et au sein de laquelle siègent un médecin et un avocat et ils s'enquièrent de l'avis du Procureur du Roi.

Pendant cette période d'essai qui se prolonge de six mois en six mois, le libéré est placé sous tutelle médicale et sociale. Mais dans le cas présent, le plus étonnant à en croire plusieurs pénalistes, c'est que trois mois à peine après sa libération à l'essai, Aid Oud a été libéré définitivement. Un fait tout à fait exceptionnel pour les personnes internées puisqu'elles doivent être considérées comme définitivement guéries. C'est pourtant ce qu'a considéré la commission, à l'évidence, sur base de rapports médicaux sociaux.
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Samedi 17 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Dim 18 Juin 2006 - 13:27

Les fouilles continuent à Liège
17 jun 2006 09:22

Cela fait une semaine que Nathalie et Stacy ont disparu. La police a déployé des moyens considérables pour tenter de retrouver les deux petites liégeoises. Des fouilles vont à nouveau avoir lieu tout ce week-end dans le quartier Saint-Léonard à Liège.

Deux juges d'instruction, des dizaines d'enquêteurs, des spéléologues, des chiens pisteurs, un hélicoptère, un bateau sonar, la protection civile... et même l'armée, qui vient d'offrir ses services aux enquêteurs. Les moyens déployés sont à la mesure du drame. Mais à ce jour, les policiers n'ont toujours qu'une seule piste sérieuse nommé Abdallah Aït Oud.

Vendredi, des spéléologues ont fouillé les galeries de mines qui se trouvent tout près du lieu de la disparition. Des battues ont par ailleurs été menées à Flémalle, où Abdallah Aït Oud avait commis son dernier méfait en 2001.

Lors des perquisitions chez Abdallah Aït Out, des traces de sperme et de sang ont été retrouvées. Le parquet espère obtenir les résultats d'analyse avant lundi. C'est à cette date que le principal suspect passera en chambre du conseil pour décider ou non de son maintien en détention. Il nie toujours toute participation à l'enlèvement des deux fillettes.

L'homme a été inculpé à cause de ses antécédents criminels, parce qu'il était dans le quartier Saint-Léonard le soir de la disparition et parce qu'il a lui-même étrangement disparu durant les trois jours suivants. Mais Abdallah Aït Oud n'est pas en aveu. Et depuis le début de la semaine, malgré les recherches, la police n'a manifestement pas découvert d'indices probants de culpabilité contre lui.

Jusqu'à présent, les recherches de terrain se sont concentrées pour l'essentiel dans le voisinage immédiat du café les Armuriers. Mais au fil des jours, les enquêteurs redoutent de plus en plus que les deux enfants aient été emmenés loin du quartier Saint-Léonard, loin de Liège peut-être. Ce qui expliquerait malheureusement l'absence de résultats des nombreuses fouilles réalisées cette semaine. Thierry Lemmens, le papa de Stacy, s'est constitué partie civile dans le dossier de la disparition.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Dimanche 18 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Dim 18 Juin 2006 - 13:27

Des fouilles sans résultats
18 jun 2006 10:14

Les fouilles se sont poursuivies samedi toute la journée pour retrouver Stacy et Nathalie, elles sont restées vaines. Cette fois, elles avaient lieu sur le site de la Chartreuse, un ancien domaine militaire ainsi que dans une des cinq tours désaffectées du quartier de Droixhe.

Cette fois encore, les recherches n'auront rien donné. Aucune trace des deux fillettes disparues voici maintenant plus d'une semaine. Les fouilles et battues se succèdent sans résultat mais les enquêteurs se doivent de tout vérifier. Or, ce sont entre 200 et 300 appels qui leur parviennent chaque jour et doivent faire l'objet de vérification.

La Juge d'instruction lance un nouvel appel à témoin. Un appel à toute personne qui au cours de la braderie dans le quartier Saint Léonard du week-end dernier aurait pris des photos ou tourné des vidéos. Ces personnes sont invitées à se manifester auprès des enquêteurs avec ces documents.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Lundi 19 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Lun 19 Juin 2006 - 13:25

La mère de Nathalie entendue
Source:Journal parlé - 19 jun 2006 09:19

Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver la trace de Stacy et Nathalie, les deux petites Liégeoises disparues dans la nuit du 9 au 10 juin. Depuis une semaine, les enquêteurs effectuent de nombreux devoirs mais jusqu'à présent, les recherches sont restées vaines. Dimanche encore, des fouilles ont eu lieu. Quant à la maman de Nathalie, elle a été longuement , très longuement entendue par la cellule d'enquête.

Depuis une semaine, les fouilles se suivent et se ressemblent, chaque recoin ou site désaffecté est méthodiquement fouillé par les hommes de la Cellule disparition sans que rien ne soit découvert et ne permette à l'enquête d'avancer de manière significative. Parallèlement d'autres enquêteurs poursuivent leurs auditions. Dimanche, la maman de Nathalie a été longuement entendue par les enquêteurs pendant près de 10 heures. Pour Maître Henrad son conseil, rien d’anormal à cette audition « il y a des éléments qui doivent être recoupés et recoupés. On ne peut pas risquer de passer à côté d'un détail qui aurait toute son importance » a-t-elle ainsi déclaré à la sortie précisant qu’elle en dirait davantage ultérieurement « toujours dans les limites du respect du secret de l'instruction de manière à ne pas éviter que des indices ou des éléments ne soient mal interprétés ou ne se perdent »

Lundi matin, le principal suspect Abdadallah Ait Oud entendu lui aussi à de nombreuses reprises depuis sa mise sous mandat d'arrêt, comparaîtra devant la Chambre du Conseil de Liège qui devra se prononcer sur son maintien en détention préventive. L'inculpé nie toujours les faits. Son avocat, Maître Jean-Dominique Franchimont, n'exclut d'ailleurs pas de demander sa remise en liberté.

Interné par erreur :
Selon le docteur Pierre Lux, psychiatre à l’établissement de défense sociale de Paifve, une erreur a été commise dans l'expertise psychiatrique d'Abdallah Ait Oud en 2001. Ce dernier avait été déclaré irresponsable de faits de viols et interné à Paifve, où une dizaine de médecins et d'intervenants sociaux vont pourtant constater successivement qu'il n'en est rien. L'homme n'est nullement un déficient mental ou une personne inadaptée socialement. Il a donc été libéré, en décembre 2005, sans mise à l'essai puisqu'il n'avait pas encouru de condamnation pénale. Et vide juridique : la loi ne prévoit pas que dans ce cas, qu'un individu mal diagnostiqué soit rejugé…


===================================

Stacy et Nathalie: poursuite des fouilles - audition du papa de Stacy

Les fouilles se poursuivent ce lundi pour tenter de retrouver la trace de Stacy et de Nathalie, les fillettes disparues dans le quartier Saint-Léonard la nuit du 9 au 10 juin. Le papa de Stacy est quant à lui entendu depuis ce matin à 9 heures au palais de justice de Liège.
Les enquêteurs poursuivent leurs recherches sur le site de la Chartreuse. D'autre part, les fouilles ont repris ce lundi dans les eaux de la Meuse où 12 véhicules avaient été repérés vendredi. Ils seront tous retirés des eaux. Les auditions se poursuivront également au palais de justice. Dimanche, la maman de Nathalie a été entendue pendant plus de neuf heures. Elle a dû notamment retracer précisément son emploi du temps et celui des enfants dans la soirée du vendredi 9 juin. Des objets saisis lors des perquisitions lui ont également été soumis. La maman n'a rien reconnu.


===================================

Stacy et Nathalie: mandat confirmé pour Abdallah Ait Oud

La chambre du conseil de Liège a confirmé lundi matin le mandat d'arrêt d'Abdallah Ait Oud, inculpé pour l'enlèvement et la séquestration de Stacy et de Nathalie.
Il devra donc rester en prison un mois de plus. Son conseil, Me Franchimont a déclaré qu'il allait certainement interjeter appel de la décision.


==================================

Abdallah Ait Oud reste en prison
Source:Journal parlé - 19 jun 2006 14:22

La Chambre du conseil de Liège a confirmé lundi, le maintien en détention d'Abdellah Aït Oud, le principal suspect dans l'affaire de la disparition de Nathalie et de Stacy. Son avocat demandait une remise en liberté. Le parquet, au contraire, estimait les éléments suffisants pour qu'il reste en prison.

La chambre du conseil de Liège a donc confirmé ce lundi, le mandat d'arrêt d'Abdallah Ait Oud, inculpé pour l'enlèvement et la séquestration de Stacy et de Nathalie. Il devra donc rester en prison un mois de plus. Lundi matin, son conseil, maître Jean-Dominique Franchimont, expliquait qu'il n'existait selon lui, aucun élément matériel à charge de son client, aucun témoin de la scène de l'enlèvement des fillettes, et pas plus d'indices de culpabilité à sa charge. Même après un nombre incalculable d'heures d'auditions, Abdallah Ait Oud est d'ailleurs toujours aussi déterminé à clamer son innocence. Me Franchimont a annoncé son intention de faire appel de cette ordonnance de maintien en détention.

Pour Maître Franchimont, la piste Ait Oud n'était pas la seule, et d'ajouter que la justice indaguait d'autres pistes comme l'entourage familial des deux petites liégeoises.

Les proches entendus :
Dimanche, la maman de Nathalie a été entendue par les enquêteurs pendant près de 10 heures. Pour Maître Henrad son conseil, rien d’anormal à cette audition : " il y a des éléments qui doivent être recoupés et recoupés. On ne peut pas risquer de passer à côté d'un détail qui aurait toute son importance" a-t-elle ainsi déclaré à la sortie précisant qu’elle en dirait davantage ultérieurement "toujours dans les limites du respect du secret de l'instruction de manière à ne pas éviter que des indices ou des éléments ne soient mal interprétés ou ne se perdent" . Les enquêteurs auraient pointé des contradiction entre elle et son compagnon sur leur emploi du temps le jour de la disparition des filles. Ce lundi, c’est au tour du père de Stacy d’être entendu par les enquêteurs .

Les fouilles se poursuivent :
Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver la trace de Stacy et Nathalie disparues dans la nuit du 9 au 10 juin. Depuis une semaine, dimanche compris, les enquêteurs ont effectué de nombreux devoirs mais jusqu'à présent, les recherches sont restées vaines. Ce lundi, les agents de la Cellule disparition fouillent un ancien bâtiment militaire du domaine de la Chartreuse. Un bâtiment qui était en feu alors même que les recherches étaient en cours samedi. Ce sont d'ailleurs les policiers eux-mêmes qui ont prévenu les pompiers. Policiers, Protection civile, chiens pisteurs et spécialistes du Département identification des victimes sont à pied d'œuvre .

La mère de Stacy partie civile :
Christiane Granziero , la mère de Stacy a à son tour décidé de se constituer partie civile. Pour rappel, Mme Granziero a été entendue le premier jour de la disparition des fillettes et ne l'a plus été depuis. Elle ne se trouvait pas sur les lieux le jour de la disparition des fillettes et n'avait plus vu sa fille Stacy depuis cinq ans.

Interné par erreur :
Selon le docteur Pierre Lux, psychiatre à l’établissement de défense sociale de Paifve, une erreur a été commise dans l'expertise psychiatrique d'Abdallah Ait Oud en 2001. Ce dernier avait été déclaré irresponsable de faits de viols et interné à Paifve, où une dizaine de médecins et d'intervenants sociaux vont pourtant constater successivement qu'il n'en est rien. L'homme n'est nullement un déficient mental ou une personne inadaptée socialement. Il a donc été libéré, en décembre 2005, sans mise à l'essai puisqu'il n'avait pas encouru de condamnation pénale. Et vide juridique : la loi ne prévoit pas que dans ce cas, qu'un individu mal diagnostiqué soit rejugé….


============================

Stacy et Nathalie: la chambre du conseil motive sa décision

La chambre du conseil de Liège a prolongé lundi le maintien en détention préventive d'Abdallah Ait Oud, inculpé pour l'enlèvement et la séquestration de Stacy et de Nathalie. Elle a retenu plusieurs éléments pour justifier sa décision.
Elle a notamment pris en compte les antécédents spécifiques de l'inculpté. La chambre du conseil a également tenu compte de la présence de l'inculpé sur les lieux de l'enlèvement des fillettes, le 9 juin en soirée. Elle a également pris en considération le fait qu'il avait sur les bras et les jambes des griffures et des écorchures et le fait qu'il se soit soustrait à la justice pendant deux jours. La chambre du conseil a également tenu compte de l'impact qu'aurait sa libération sur le grand public et le fait qu'il se soit rasé les cheveux pour changer d'apparence. Me Franchimont a interjeté appel.


===================================

Stacy et Nathalie: la maman de Nathalie réentendue lundi soir

Catherine Dizier, la maman de Nathalie et la compagne de Thierry Lemmens, le papa de Stacy,sera réentendue lundi soir. Elle a elle-même pris contact avec les enquêteurs afin d'apporter de nouveaux éléments à la suite de sa longue audition de dimanche.
Par ailleurs, M. Lemmens a pu quitter le palais de justice de Liège vers 19h35. Son avocat a expliqué que son client était fatigué, qu'il ne sortait pas accusé et qu'il a été bien reçu par les enquêteurs et que l'audition a été calme. "M. Lemmens est disposé a venir passer plusieurs jours au Palais s'il le faut si cela peut permettre de retrouver sa fille", a remarqué Me Drion

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Mardi 20 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Mar 20 Juin 2006 - 10:56

Longues auditions des deux parents
20 jun 2006 09:28

La Chambre du Conseil de Liège a confirmé le mandat d'arrêt à charge d'Abdallah Ait Oud. La détention du principal et seul inculpé dans le cadre de la disparition de Nathalie et Stacy, est donc prolongée d'un mois. Les fillettes restent introuvables malgré les nombreux devoirs d'enquête qui ont lieu. Lundi soir, Catherine Dizier, la mère de Nathalie, est retournée au Palais de Justice pour, apparemment, apporter de nouvelles précisions. Quelques heures auparavant, c'est le père de Stacy qui avait été longuement entendu par les enquêteurs.

Durant près d'une dizaine d'heures, Thierry Lemmens a collaboré avec les enquêteurs apportant des éléments susceptibles de faire avancer l'enquête. La veille, Catherine Dizier, sa compagne, avait elle aussi apporté son concours pour tenter de permettre aux enquêteurs de démêler l'écheveau de la disparition de leurs enfants. Des auditions particulièrement longues qui, selon le procureur général de Liège, n'ont toutefois rien d'exceptionnel.

A la sortie du Palais de Justice, Thierry Lemmens par la voix de son avocat, expliquait être disposé à venir aussi souvent qu'il le faudrait pour aider les enquêteurs.

En soirée, c’est la maman de Nathalie, déjà entendue dimanche, qui a une nouvelle fois été réentendue par les enquêteurs, à sa propre demande Motif : elle se serait souvenue de quelques éléments supplémentaires concernant la soirée du 9 au 10 juin derniers. Mais à sa sortie, Catherine Dizier a cependant refusé d’en dire plus.

Les conseils de deux parents ont toutefois tenu à préciser qu’en aucun cas ces parents ne sont accusés mais bien victimes.

Abdallah Ait Oud reste en prison :
La Chambre du Conseil a prolongé, lundi, la détention préventive d’Abdallah Ait Oud, le seul inculpé dans le cadre de la disparition de Nathalie et Stacy. Pour le parquet, il existe des indices sérieux de culpabilité à sa charge : sa présence sur les lieux, sa disparition étrange pendant 4 jours, sa volonté de changer d'aspect en se rasant le crâne, et son passé judiciaire. Il semble également, que ce qui a motivé la décision de la chambre du conseil, soit une volonté de ne pas choquer l'opinion publique.

L’avocat d’Abdallah Ait Oud a décidé de faire appel de la décision. Il réclame la libération de son client. Pour Maître Jean-Dominique Franchimont il n’existe aucun élément à charge de son client, qui clame d’ailleurs toujours son innocence. Il a aussi annoncé qu’il allait demander des devoirs d'instruction, notamment des confrontations avec un garagiste, avec l'amie de l'inculpé et avec un témoin qui a constaté l’état d'alcoolémie avancé, d’Abdallah Ait Out, le vendredi soir entre minuit trente et une heure trente.

Fouilles et vérifications se poursuivent :
Malgré les nombreux efforts fournis par les enquêteurs, la Justice ne dispose toujours d'aucun élément matériel susceptible de permettre de retrouver la trace des deux fillettes disparues depuis maintenant 10 jours.

La procureure du Roi, Anne Bourguignont a précisé lundi, que les enquêteurs procédaient toujours aux auditions, vérifications et fouilles. Que celles-ci allaient se poursuivre. Et la procureure Roi de préciser qu'il est aussi question de voir si les deux "enfants ne pourraient pas être chez un aïeul ou un oncle".

Autres résultats très attendus : les résultats des analyses d’ADN prélevées chez Abdallah Ait Out. Ils pourraient être connus ce mercredi . Ils indiqueraient si oui ou non les deux fillettes sont passées par son domicile.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Mercredi 21 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Mer 21 Juin 2006 - 11:26

Les espoirs reposent sur les tests ADN
Source:Info-radio - 21 jun 2006 09:43

L'enquête sur la disparition de Stacy et Nathalie. La justice espère que les tests ADN pratiqués sur des prélèvements recueillis au domicile du suspect pourront faire avancer l'enquête. Mais pour l'instant, les premiers résultats ne permettent de tirer aucune conclusion.

Après l'annonce mardi, des premiers résultats des analyses ADN, le procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé, avait précisé qu'ils n'étaient que parcellaires et qu'ils n'intéressaient pas pour l'instant le juge d'instruction chargée du dossier.

Il n'en ira pas de même des résultats complets des analyses des prélèvement réalisés au domicile d'Abdallah Ait Oud. Des traces de sang retrouvées sur des objets sont analysées et comparées à l'ADN des deux fillettes disparues. Les résultats de ces opérations devraient donc être connus dans le courant de la journée. Qu'ils accablent le principal suspect ou qu'au contraire, ils le disculpent, ils seront déterminants pour l'enquête, d'autant que les nombreuses fouilles, menées ces derniers jours, n'ont, rien donné du moins en rapport avec cette enquête en tout cas.

A noter toutefois que si ces fouilles sont en principe terminées à présent, les hommes du département de l'identification des victimes restent toutefois mobilisés au cas où un élément intéressant leur parviendrait et nécessiterait de nouveaux devoirs. Mais pour l'instant, tous les espoirs reposent essentiellement sur les résultats de ces analyses.


===============================

Stacy et Nathalie: perquisitions et auditions

Les auditions et les recherches se poursuivent mercredi pour retrouver la trace de Stacy et de Nathalie, disparues à Liège dans la nuit du 9 au 10 juin.
Les demi-frères et soeur de Nathalie ont été entendus mercredi matin au palais de justice. Il s'agissait pour les enquêteurs de vérifier les informations qu'ils avaient données il y a une semaine, alors qu'ils étaient sous le choc de la disparition de la fillette. La maman de Stacy, Christiane Granziero, est également entendue depuis 10h30. Des perquisitions ont été menées dans plusieurs maisons de la rue Saint-Léonard. Selon les enquêteurs, il s'agissait de vérifier des informations reçues. Elles ont été négatives. Les fouilles se poursuivent également dans la Meuse. Les résultats des analyses ADN ne sont pas connues.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Jeudi 22 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Jeu 22 Juin 2006 - 10:52

Vaines perquisitions à Liège…
Source:Info-radio - 22 jun 2006 13:39

Toujours pas de nouvelles de Stacy et Nathalie. Vendredi soir, il y aura deux semaines que les deux fillettes ont disparu. Et pas non plus d'élément probant suite aux analyses ADN des traces relevées au domicile du principal suspect, Abdallah Aid Oud. Des perquisitions ont également été menées mercredi, dans le quartier Saint-Léonard, mais sans plus de succès...

Une fois de plus, les enquêteurs ont concentré leurs efforts sur le quartier Saint-Léonard, à proximité du lieu de disparition des enfants. Mercredi matin, deux habitations voisines du café "Les Armuriers" ont fait l'objet de perquisitions, mais aucune trace des deux fillettes n'a été trouvée.

Fin d'après-midi, c'est un immeuble situé Quai Saint-Léonard, en bord de Meuse, à l'arrière des habitations perquisitionnées le matin, qui retenait l'intérêt des enquêteurs. Un témoin jugé crédible aurait vu les deux petites filles jouer dans la cour de ce bâtiment. Une information qui a justifié la déploiement d'importantes forces de l'ordre, des hommes de la cellule d'identification des victimes accompagnés de chiens, des membres de la cellule judiciaire et de la police scientifique sont descendus sur place, mais à nouveau sans résultat. L'information qui était jugée digne d'intérêt n'a pas permis de retrouver les enfants, mais de nouveaux prélèvements ont été réalisés. Certains espoirs étaient placés dans ce nouveau témoignage. Mais 13 jours après leur disparition, les petites Nathalie et Stacy sont toujours introuvables.

Demande de remise en liberté :
Me Franchimont envisage de demander la remise en liberté de son client. Il rappelle que les premiers
résultats des analyses ADN sont négatifs pour son client et estime donc que le maintien en détention préventive n'est plus justifié. Si la juge d'instruction n'ordonne pas de main-levée, la chambre des mises en accusation examinera le dossier le mardi 27 juin

Campagne internationale d’affichage :
Face à la durée de cette disparition et l'absence d'éléments permettant d'étayer l'une ou l'autre piste, Child Focus a décidé d'élargir son périmètre d'action. Dès ce jeudi, des affiches vont être distribuées un peu partout en Europe via un réseau d'associations intitulé Childoscope. Une association qui regroupe plus de 300 ONG dans 25 pays.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Vendredi 23 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Ven 23 Juin 2006 - 14:39

Nouvelle rencontre parquet-parents
Source:Info-radio - 23 jun 2006 11:48

La Procureure du Roi, Anne Bourguignont, a une nouvelle fois reçu, jeudi, les parents des 2 petites Liégeoises disparues il y a 2 semaines . Une nouvelle rencontre pour faire le point.

Le procureur a informé les parents sur les fouilles entreprises sur base d'un témoignage jugé pertinent mercredi dans deux immeubles du Quai-Saint-Léonard. Un témoignage selon lequel les fillettes auraient été aperçues seules entrant ce soir là dans la cour de ces immeubles. Les enquêteurs ont d'ailleurs effectué des prélèvements sur place, dans des caves régulièrement squattées. Les analyses sont en cours pour savoir si les fillettes de 7 et 10 ans ont pu passer par cet endroit le soir de leur disparition.

Quant au principal suspect, toujours en prison, son avocat maître Franchimont réclamera sa remise en liberté mardi prochain en chambre des mises en accusation. Maître Franchimont rappelle que les premiers résultats, partiels il est vrai, des analyses des prélèvements effectués chez son client par les enquêteurs sont négatifs.

Et puis jeudi, à l'occasion de la venue de la Reine Beatrix des Pays Bas à Liège, la maman de Nathalie a eu un bref entretien avec nos souverains. Elle a aussi remis à la délégation néerlandaise une affiche avec la photo des fillettes.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Samedi 24 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Sam 24 Juin 2006 - 20:59

La même angoisse onze ans plus tard …
24 juin 2006 12:48

Il y a exactement 11 ans, le 24 juin '95, disparaissaient à Grâce-Hollogne 2 petites filles âgées d'à peine 8 ans: Julie Lejeune et Mélissa Russo. Les fillettes ne seront retrouvées que l'été suivant, enterrées dans l'une des propriétés de Marc Dutroux à Sars-la-Buissière. 11 ans plus tard, la Belgique est à nouveau sous le choc, avec la disparition inexpliquée des petites Stacy et Nathalie, disparues il y a tout juste 2 semaines.

Le 24 juin 1995, Julie Lejeune et Mélissa Russo disparaissent à Grâce Hollogne. Devant l'absence d'éléments matériels ou de témoins, les enquêteurs privilégient la thèse de la fugue. Durant de longs mois, l'enquête piétine jusqu'au témoignage d'un jeune homme qui a relevé le numéro de plaque d'une camionnette au manège suspect, celle d'un certain Marc Dutroux.

Cette fois, la disparition des petites Nathalie et Stacy est d'emblée jugée inquiétante et mise à l'instruction. Très vite un second juge d'instruction est par ailleurs nommé pour palier à toute défection du premier. La Justice ne lésine pas sur les moyens. Des fouilles sont entreprises tous azimuts, les hommes de la cellule identification des victimes, la police scientifique sont sur les dents. Les enquêteurs cherchent sans désemparer et vérifient sans tarder le moindre détail susceptible d'orienter les recherches ne négligeant aucune information.

Aujourd’hui, la Justice semble bien déterminée à communiquer avec les parents voire à les associer autant que faire se peut à l'enquête, notamment en les entendant longuement dans l'espoir de dégager le moindre élément qui pourrait permettre de retrouver la trace des enfants. Régulièrement, ils sont informés de l'évolution de l'enquête. Tous espèrent encore un dénouement heureux et veulent croire que leurs enfants sont toujours vivantes.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Mardi 27 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Mar 27 Juin 2006 - 18:44

Préventive ou non ?
27 jun 2006 14:02

Alors que l'on est toujours sans nouvelles de Stacy et Nathalie, la chambre des mises en accusation de Liège s'est réunie ce mardi matin pour se prononcer sur le maintien en détention d'Abdallah Ait Oud.

Faut-il oui ou non maintenir Abdallah Ait Oud en prison ? Ce mardi matin, le principal suspect dans la disparition des deux petites liégeoises a eu l'occasion de s'exprimer devant la chambre des mises en accusation de Liège. En tout cas ses avocats ont demandé sa remise en liberté. Maître Jean-Dominique Franchimont croit déceler des accents de sincérité chez son client.

Son second avocat, maître Michel Bouchat, estime que le dossier est beaucoup trop mince : «Le ministère public avance comme élément le comportement étrange de monsieur Ait Oud. Mais nous demandons de constater que dans le dossier il n'existe aucun élément de fait permettant de relier cet inculpé avec la commission des faits dont ont été victimes ces petites filles.»

L'arrêt de la chambre des mises en accusation ne sera pas connu avant la fin de ce mardi après-midi, voire même mercredi. Il pourrait renvoyer Abdallah Ait Oud en prison pour un mois supplémentaire.

Par ailleurs, les fouilles se poursuivent dans la Meuse. Les équipes de plongeurs retirent encore des carcasses de véhicules. Les équipes de la protection civile continuent également à fouiller la décharge d'Intradel. Le travail y est très difficile. Des fouilles sont également en cours dans une zone boisée dans le quartier Vivegnis. Des équipes de la protection civile, accompagnées du DVI, débroussaillent un terrain le long de la ligne de chemin de fer.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Re: www.rtbf.be

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum