[Article] Une semaine chaude pour Ait Oud

Aller en bas

Annonce [Article] Une semaine chaude pour Ait Oud

Message par Klyne le Sam 15 Juil 2006 - 11:53

Une semaine chaude pour Ait Oud
Roland Planchar
Mis en ligne le 15/07/2006
- - - - - - - - - - -

Les rapports d'analyses arrivent à la cellule d'enquête. On s'attend à ce que le suspect soit réinterrogé très prochainement, avant la chambre du conseil. Les corps des fillettes ont été déposés dans le collecteur 24 h après le rapt.

De même que la médecine légale, la juge d'instruction Pascale Goossens et les enquêteurs du SJA de Liège travaillent sans désemparer pour élucider l'affaire Stacy et Nathalie. Si ce travail s'était fait plus discret et si rien de définitif n'était apparu contre le principal suspect, Abdallah Ait Oud (38 ans), jusqu'à ces derniers jours, des résultats de diverses analyses tombaient régulièrement.

Or, à l'approche de la chambre du conseil qui se réunira jeudi 20 juillet (vraisemblablement pour confirmer le mandat d'arrêt de l'intéressé), ce sont cette fois des rapports écrits et complets qui parviennent à la cellule d'enquête. Laquelle paraît confortée dans l'idée qu'Ait Oud est l'auteur des atrocités.

Toutefois, si le parquet a plusieurs fois expliqué qu'un des éléments d'emblée retenus contre lui consiste en ces griffures qu'il portait aux jambes et aux avant-bras, lors de sa reddition du 13 juin, la «révélation» dans un quotidien, vendredi, que des analyses botaniques auraient montré qu'elles correspondent avec certitude aux ronces qui abondent aux abords du lieu où les corps des fillettes avaient été déposés, a été complètement infirmée.

Mais rien n'exclut non plus que - même s'il est avant tout présumé innocent - Ait Oud se soit blessé là en déposant les corps (il dit pour sa part s'être griffé en tentant d'atteindre le logement de son amie par l'arrière).

Mandat d'arrêt augmenté

Contrairement au sentiment de certains parents, il ne semble par ailleurs pas du tout impossible, selon l'enquête, que le violeur ait agi seul. Et sans doute en deux temps: le coupable aurait violé et tué au cours de la nuit de la disparition (9 au 10 juin) mais n'aurait déposé les corps dans le collecteur d'eau, où on les a retrouvés le 28 juin, qu'au cours de la nuit suivante. C'est en tout cas ce qu'indiquent, selon RTL-TVi, les relevés de débit de la station de pompage où aboutit ce collecteur d'eau, auscultés le 4 juillet. Les corps auraient été déposés à une dizaine de minutes d'intervalle, celui de Nathalie - qui a pu dériver sur plusieurs mètres à cause du courant - en premier.

Quant aux analyses génétiques des traces relevées sur les corps, on s'interrogeait toujours, vendredi, pour savoir si elles ont apporté d'utiles précisions. Au début, beaucoup d'espoirs pour l'élucidation reposaient sur elles. Mais on avait ensuite appris qu'elles étaient difficilement exploitables. Si on sait que, finalement, elles sont loin d'être les seuls sujets des analyses scientifiques, le parquet ne voulait en tout cas toujours rien en dire, vendredi.

Mais puisque les résultats arrivent plus complètement, il est plus que probable qu'Ait Oud sera très prochainement réentendu. Et qu'il verra son mandat d'arrêt être «augmenté», ainsi que l'avait demandé le parquet à Mme Goossens début juillet, pour ajouter les préventions de viol et d'assassinat à celles de rapt et de séquestration.

Si cette demande n'a pas été plus vite satisfaite, c'est parce que la juge souhaitait réentendre l'intéressé à cette occasion (il lui fallait donc attendre les résultats). Mais c'était sans doute aussi pour ne pas compliquer la procédure. Tout mandat d'arrêt doit être examiné dans les 5 jours en chambre du conseil. Laquelle se réunira le 20 juillet. Autant, dès lors, ne pas modifier l'actuel mandat avant le 16.

© La Libre Belgique 2006
avatar
Klyne
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum