www.france2.fr

Aller en bas

Annonce www.france2.fr

Message par Cédric Istasse le Mar 20 Juin 2006 - 11:00

Informations parues sur le site Internet de la chaîne de télévision française "France2".

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Mardi 20 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Mar 20 Juin 2006 - 11:00

Disparitions à Liège: un mandat d'arrêt prolongé
Publié le 19/06 à 14:14

Le principal suspect dans l'affaire des 2 fillettes enlevées, Abdellah Ait Oud, comparaissait lundi matin

La chambre du conseil de cette ville de l'Est de la Belgique a prolongé le mandat d'arrêt du suspect, arrêté (pour enlèvement) dans cette affaire. Abdellah Ait Oud nie farouchement toute implication dans la disparition de Stacy, 7 ans, et Nathalie, 10 ans.

Son avocat a indiqué qu'il ferait appel de cette décision de prolongation de mandat d'arrêt.

Entre-temps, les recherches pour retrouver Stacy et Nathalie, disparues au cours de la nuit du 9 au 10 juin, ont repris en périphérie liégeoise.

Depuis dix jours, la police effectue d'intenses recherches dans et autour du quartier Saint-Léonard, l'ancien coeur industriel de la ville où Nathalie et Stacy ont disparu pendant une braderie.

Il n'y a "aucun élément matériel contre mon client", a dit à la presse Me Jean-Dominique Franchimont, en expliquant qu'il avait plaidé la remise en liberté d'Abdellah Ait Oud, un pédophile récidiviste qui était présent sur les lieux du drame.

Ce Marocain âgé de 38 ans, né en Belgique, qui vivait de l'aide sociale, "ne disposait pas de voiture" et était dans un "état d'ébriété avancé" le jour des faits, a par ailleurs expliqué Me Franchimont, selon lequel ces éléments plaident en faveur de son innocence.

"Il y a d'autres pistes, à commencer par des personnes suspectes dans le quartier", a poursuivi l'avocat.

Considérant que les fillettes "n'auraient jamais suivi quelqu'un qu'elles ne connaissaient pas", Me Franchimont a jugé qu'il fallait également faire des recherches "dans des milieux proches de la famille et des gens qu'elles connaissaient".

Les sujets de tensions ne manquent pas parmi les proches de Stacy et de Nathalie, une famille recomposée après des séparations douloureuses, selon les médias belges.

Dimanche, la mère de Nathalie, Catherine Dizier, a été entendue pendant 9 heures. Selon son avocate, Lucrèce Henrard, il s'agissait avant tout pour les enquêteurs de préciser l'emploi du temps des différentes personnes présentes au café du quartier Saint-Léonard à proximité duquel les fillettes ont disparu.

Lundi matin, c'est Thierry Lemmens, le père de Stacy, qui est arrivé au palais de justice pour être entendu par les enquêteurs.

La décision de la chambre du conseil peut faire l'objet d'un appel devant la chambre des mises en accusation, qui dispose d'un délai de 10 jours pour se prononcer. Abdellah Ait Oud a fait de la prison pour le viol de sa nièce, puis, après une récidive sur une adolescente de 14 ans, a été interné en 2001. Considéré comme guéri, il a été libéré en décembre 2005.

Il était présent à la terrasse du café "Les Armuriers", où Stacy et Nathalie ont joué toute la soirée du 9 juin avant de disparaître. L'homme a ensuite disparu pendant quatre jours avant de se présenter de lui-même à la police.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Mercredi 21 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Mer 21 Juin 2006 - 23:57

Disparitions à Liège: nouvelles recherches
Publié le 21/06 à 18:27

La police belge a procédé mercredi à de nouvelles recherches dans l'affaire des deux fillettes disparues de Liège

Mercredi après-midi, un important dispositif policier a été déployé autour d'un immeuble de Liège, près du lieu où Stacy, 7 ans, et Nathalie, 10 ans, ont disparu dans la nuit du 9 au 10 juin.

Parallèlement, les enquêteurs ont continué à entendre des proches de fillettes. Les autorités disent garder l'espoir de retrouver les deux enfants vivantes.

Les enquêteurs ont entendu mercredi un frère et une soeur de Nathalie, et séparément, la mère de Stacy, Christiane Granziero. Cette dernière, qui n'était plus en contact avec sa fille depuis plusieurs années, a été interrogée sur l'entourage de la fillette.

Principal suspect : analyses ADN négatives
Par ailleurs, les premiers résultats de l'analyse ADN d'échantillons de sang prélevés chez le principal suspect, Abdellah Ait Oud, ne permettent pas de dire que celui-ci a été en contact avec les fillettes, selon le parquet.

Les résultats définitifs de ces tests, qui pourraient être déterminants pour la suite de l'enquête, ne sont cependant pas attendus avant plusieurs jours.

La justice belge avait prolongé lundi la détention préventive d'Abdellah Ait Oud, un Marocain de 38 ans né en Belgique, déjà condamné pour des viols sur mineures, qui nie depuis le début toute responsabilité dans cette affaire.

Il n'y a "aucun élément matériel contre mon client", a dit à la presse Me Jean-Dominique Franchimont, en expliquant qu'il avait plaidé la remise en liberté d'Abdellah Ait Oud, un pédophile récidiviste qui était présent sur les lieux du drame.

Ce Marocain âgé de 38 ans, né en Belgique, qui vivait de l'aide sociale, "ne disposait pas de voiture" et était dans un "état d'ébriété avancé" le jour des faits, a par ailleurs expliqué Me Franchimont, selon lequel ces éléments plaident en faveur de son innocence.

Abdellah Ait Oud a fait de la prison pour le viol de sa nièce, puis, après une récidive sur une adolescente de 14 ans, a été interné en 2001. Considéré comme guéri, il a été libéré en décembre 2005.

Il était présent à la terrasse du café "Les Armuriers", où Stacy et Nathalie ont joué toute la soirée du 9 juin avant de disparaître. L'homme a ensuite disparu pendant quatre jours avant de se présenter de lui-même à la police.

"Il y a d'autres pistes, à commencer par des personnes suspectes dans le quartier", a estimé son avocat.

Des tensions au sein d'une famille recomposée
Considérant que les fillettes "n'auraient jamais suivi quelqu'un qu'elles ne connaissaient pas", Me Franchimont a jugé qu'il fallait également faire des recherches "dans des milieux proches de la famille et des gens qu'elles connaissaient".

Les sujets de tensions ne manquent pas parmi les proches de Stacy et de Nathalie, une famille recomposée après des séparations douloureuses, selon les médias belges.

Dimanche, la mère de Nathalie, Catherine Dizier, a été entendue pendant 9 heures. Selon son avocate, Lucrèce Henrard, il s'agissait avant tout pour les enquêteurs de préciser l'emploi du temps des différentes personnes présentes au café du quartier Saint-Léonard à proximité duquel les fillettes ont disparu. Lundi matin, c'est Thierry Lemmens, le père de Stacy, qui a été entendu par les enquêteurs.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Jeudi 22 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Jeu 22 Juin 2006 - 18:16

Disparitions à Liège : nouvelles recherches
Publié le 22/06 à 11:50

La police belge a procédé mercredi à de nouvelles recherches dans l'affaire des deux fillettes disparues de Liège

Mercredi après-midi, un important dispositif policier a été déployé autour d'un immeuble de Liège, près du lieu où Stacy, 7 ans, et Nathalie, 10 ans, ont disparu dans la nuit du 9 au 10 juin.

Parallèlement, les enquêteurs ont continué à entendre des proches de fillettes. Les autorités disent garder l'espoir de retrouver les deux enfants vivantes.

Les enquêteurs ont entendu mercredi un frère et une soeur de Nathalie, et séparément, la mère de Stacy, Christiane Granziero. Cette dernière, qui n'était plus en contact avec sa fille depuis plusieurs années, a été interrogée sur l'entourage de la fillette.

Principal suspect : analyses ADN négatives
Par ailleurs, les premiers résultats de l'analyse ADN d'échantillons de sang prélevés chez le principal suspect, Abdellah Ait Oud, ne permettent pas de dire que celui-ci a été en contact avec les fillettes, selon le parquet.

Les résultats définitifs de ces tests, qui pourraient être déterminants pour la suite de l'enquête, ne sont cependant pas attendus avant plusieurs jours.

La justice belge avait prolongé lundi la détention préventive d'Abdellah Ait Oud, un Marocain de 38 ans né en Belgique, déjà condamné pour des viols sur mineures, qui nie depuis le début toute responsabilité dans cette affaire.

Il n'y a "aucun élément matériel contre mon client", a dit à la presse Me Jean-Dominique Franchimont, en expliquant qu'il avait plaidé la remise en liberté d'Abdellah Ait Oud, un pédophile récidiviste qui était présent sur les lieux du drame.

Ce Marocain âgé de 38 ans, né en Belgique, qui vivait de l'aide sociale, "ne disposait pas de voiture" et était dans un "état d'ébriété avancé" le jour des faits, a par ailleurs expliqué Me Franchimont, selon lequel ces éléments plaident en faveur de son innocence.

Abdellah Ait Oud a fait de la prison pour le viol de sa nièce, puis, après une récidive sur une adolescente de 14 ans, a été interné en 2001. Considéré comme guéri, il a été libéré en décembre 2005.

Il était présent à la terrasse du café "Les Armuriers", où Stacy et Nathalie ont joué toute la soirée du 9 juin avant de disparaître. L'homme a ensuite disparu pendant quatre jours avant de se présenter de lui-même à la police.

"Il y a d'autres pistes, à commencer par des personnes suspectes dans le quartier", a estimé son avocat.

Des tensions au sein d'une famille recomposée
Considérant que les fillettes "n'auraient jamais suivi quelqu'un qu'elles ne connaissaient pas", Me Franchimont a jugé qu'il fallait également faire des recherches "dans des milieux proches de la famille et des gens qu'elles connaissaient".

Les sujets de tensions ne manquent pas parmi les proches de Stacy et de Nathalie, une famille recomposée après des séparations douloureuses, selon les médias belges.

Dimanche, la mère de Nathalie, Catherine Dizier, a été entendue pendant 9 heures. Selon son avocate, Lucrèce Henrard, il s'agissait avant tout pour les enquêteurs de préciser l'emploi du temps des différentes personnes présentes au café du quartier Saint-Léonard à proximité duquel les fillettes ont disparu. Lundi matin, c'est Thierry Lemmens, le père de Stacy, qui a été entendu par les enquêteurs.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Re: www.france2.fr

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum