www.rtl.fr

Aller en bas

Annonce www.rtl.fr

Message par Cédric Istasse le Mar 20 Juin 2006 - 11:18

Informations parues sur le site Internet de la radio française RTL.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Jeudi 15 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Mar 20 Juin 2006 - 11:21

Un pédophile inculpé pour enlèvement

La Belgique est toujours sans nouvelle de Nathalie, 10 ans, et Stacy, 7 ans, introuvables depuis le week-end dernier à Liège. Un homme de 38 ans au lourd passé d’agresseur sexuel a été inculpé mercredi soir pour "enlèvement de mineures de moins de 12 ans" et pour "séquestration arbitraire", il a été placé sous mandat de dépôt. Abdellah Ait Oud, qui nie les faits, participait à la braderie lorsque les fillettes ont disparu. Il s'est livré lui-même à la police après publication de son signalement.

Le suspect n°1 mis en examen
Où sont Stacy Lemmens, 7 ans, et Nathalie Mahy, 10 ans ? Alors que la course contre la montre se poursuit pour retrouver vivantes les deux fillettes, la justice belge a inculpé mercredi (14 juin) soir le principal suspect de cette affaire qui bouleverse le pays, toujours traumatisé par l'affaire Dutroux. Il est poursuivi pour "enlèvement de mineures de moins de 12 ans" et pour "séquestration arbitraire". Il a été conduit à la prison de Lantin, sur les hauteur de Liège, pour y être écroué.

L’individu affiche un lourd passé de délinquant sexuel. Abdallah Aït Oud, 38 ans, a déjà écopé de cinq ans de prison dans les années 90 pour le viol de sa nièce âgée de 6 ans, puis dans les années 2000, en liberté conditionnelle, après une condamnation pour vol. Il est cette fois interné dans un centre fermé pour le viol d'une autre adolescente de 14 ans, avec violence. Considéré comme un déséquilibré mental, il est sorti de l'établissement en décembre dernier. C'est ce lourd passé judiciaire, couplé à sa présence vendredi dernier sur les lieux de la disparition des deux enfants qui ont conduit les policiers à le rechercher en diffusant son portrait, et à l'interroger longuement, pendant 24 heures.

Le spectre de l'affaire Dutroux
Des détails de sa garde à vue, on sait peu de chose, sinon que le suspect a nié les faits. "Je n'ai rien à voir avec la disparition de Nathalie et Stacy", a-t-il expliqué aux enquêteurs, détaillant par le menu son emploi du temps, entre samedi et mardi, alors qu'il était activement recherché. "Mais dans les affaires antérieures, sa position a toujours été de nier", a rappelé la procureure du roi de Liège, Anne Bourguignont. Abdallah Aït Oud s'était présenté spontanément à la police, mardi, après être resté introuvable durant trois jours. Il a expliqué s'être reconnu dans un journal télévisé où son portrait avait été diffusé (Image ci-contre). Il vit avec l'une des serveuses du café à proximité duquel les petites filles ont disparu.

Les policiers, vont maintenant tenter de vérifier ses dires. Ils ont également fouillé sa maison, sans résultats apparemment, inspecté les berges de la Meuse toute proche. Ils poursuivent leurs patrouilles dans le quartier Saint-Léonard, où se déroulait la braderie à laquelle participaient les enfants et leurs parents. Ils arpentent désormais les parkings, les abords de la voie ferrée avec des chiens, et visitent les ateliers désaffectés, et les immeubles du quartier. Une mobilisation massive, alors que l'inquiétude grandit en Belgique.

Car cette nouvelle affaire de disparition d'enfants ravive le douloureux souvenir des crimes du pédophile Marc Dutroux. Le "monstre de Charleroi" avait été condamné à treize ans et demi de prison en 1989 pour l'enlèvement et le viol de cinq fillettes et adolescentes, avant de bénéficier d'une libération anticipée. Il avait alors repris ses activités criminelles, enlevant à nouveau six fillettes ou adolescentes, dont quatre allaient être retrouvées mortes en août 1996. Le tueur en série avait finalement été condamné à la prison à vie en juin 2004.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Lundi 19 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Mar 20 Juin 2006 - 11:21

Pas de remise en liberté pour le suspect n°1
L a justice belge a décidé de prolonger la détention d’Abdellah Ait Oud. Le principal suspect et seul inculpé jusqu'ici dans l'affaire des deux fillettes disparues le 9 juin à Liège, a comparu lundi matin devant la chambre du conseil. Le Marocain de 38 ans, qui nie toute responsabilité, est décrit comme un "psychopathe". La police poursuit ses investigations "dans des milieux proches de la famille".

Mandat d'arrêt prolongé
Dix jours après la disparition des petites Nathalie (7 ans) et Stacy (10 ans) à Liège, les autorités belges n’ont toujours pas trouvé les preuves de l’implication éventuelle du suspect numéro un dans ce drame. Et pourtant, les autorités belges ont décidé lundi (19 juin) matin de prolonger le d'arrêt décerné à l'encontre d'Abdellah Ait Oud. Ce Marocain de 38 ans a été entendu pendant plus de deux heures devant la chambre du conseil, une juridiction d'instruction équivalente en droit belge au "juge des libertés" en droit français. Son avocat va faire appel de cette décision. Me Jean-Dominique Franchimont avait annoncé dimanche soir son intention de plaider la remise en liberté, évoquant les "charges ténues" retenues à l'encontre de son client. Le prévenu avait à nouveau été interrogé pendant près de neuf heures samedi. Le Parquet de Liège a annoncé que des tests ADN étaient en cours sur des échantillons de sang et de sperme trouvés dans son appartement. Les résultats sont attendus cette semaine.

Mercredi dernier, Abdallah Aid Oud a été inculpé pour enlèvement de mineurs et détention illégale. D'après la police, il se trouvait dans les parages au moment de leur disparition. L’homme, qui s'est présenté lui-même à la police bien qu'il nie toute responsabilité, a fait de la prison pour le viol de sa nièce puis, après une violente récidive sur une adolescente de 14 ans, a été interné en 2001. Considéré comme guéri, il a été libéré en décembre 2005. Abdallah Aid Oud est décrit comme un "psychopathe" par les autorités judiciaires.

Considérant que les fillettes "n'auraient jamais suivi quelqu'un qu'elles ne connaissaient pas", l'avocat du prévenu a estimé qu'il fallait également faire des recherches "dans des milieux proches de la famille et des gens qu'elles connaissaient". Les enquêteurs ont questionné dimanche la mère de Nathalie, Catherine Dizier. Ils entendaient combler les trous dans la chronologie des évènements qui se sont déroulés la nuit où les fillettes ont disparu. Lundi, c'était au tour du père de Stacy, Thierry Lemmens, d'être interrogé. Les médias belges évoquent de leur côté de multiples sujets de tensions entre les proches de Stacy et Nathalie, une famille recomposée après des séparations douloureuses.

Espoir
Après plus d’une semaine de recherches infructueuses, les autorités espèrent toujours retrouver vivantes les deux petites filles. "Rien ne nous prouve qu'elles ne le sont pas", répète inlassablement la procureure du roi à Liège, Anne Bourguignont. La police a élargi ses recherches au-delà du quartier Saint-Léonard, l'ancien quartier industriel de la ville où Nathalie et Stacy ont disparu dans la nuit du 9 au 10 juin lors d'une braderie. Les enquêteurs, appuyés par des équipes cynophiles et de la police scientifiques, concentrent les fouilles sur le secteur de la Citadelle, à la périphérie de la ville, qui compte un important secteur boisé. C'est un lieu abandonné qui offre de nombreuses possibilités pour y cacher des personnes, juge le chef de la police de Liège Jacques Léonard.

La police, soucieuse d'éviter les erreurs qui, dans les années 90, avaient fait de l'affaire du pédophile Marc Dutroux le plus grand fiasco policier et judiciaire belge, a dès le début mis en œuvre les grands moyens pour retrouver les fillettes. Le cas évoque immanquablement dans le pays celui de Julie Lejeune et Melissa Russo, les deux petites Liégeoises que le "monstre de Charleroi", fin 1995, avait laissé mourir de faim dans les caves de sa maison de Marcinelle.

L.Farge

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Jeudi 22 juin 2006

Message par Cédric Istasse le Mar 27 Juin 2006 - 19:01

Importante fouille opérée par la police

Mercredi à Liège, la police belge a lancé une vaste opération de fouille des immeubles environnant le café où les fillettes Stacy et Nathalie ont été vues pour la dernière fois il y a douze jours. Les immeubles en question sont en partie désaffectés et ont été passés au peigne fin par les autorités, dans ce qui constitue la plus importante opération depuis le début de l'enquête. Plusieurs analyses vont être procédées, notamment sur des traces de sang. Ces fouilles ont été lancées après le témoignage d'un homme ayant assuré avoir vu Stacy et Nathalie dans un des bâtiments la nuit de leur enlèvement présumé. Par ailleurs, lundi, les premiers résultats des analyses ADN effectués chez Abdellah Ait Oud n'ont rien donné. Les tests, procédés sur des échantillons de sang et de sperme trouvés dans l'appartement du suspect numéro un n'ont pas révélé la moindre trace de la présence de Nathalie et Stacy. Abdellah Ait Oud, ancien détenu pour affaires de mœurs et pédophilie a toujours nié être responsable de leur enlèvement. Les enquêteurs se tourneraient désormais vers la piste familiale, même s'ils n'ont toujours pas libéré Ait Oud.

_________________
L'equipe du Forum Enfants Disparus
Cédric - Webmaster à votre service
avatar
Cédric Istasse
[ Administrateur ]
[ Administrateur ]

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 38
Ville : Namur
Emploi : Enseignant
Date d'inscription : 15/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Annonce Re: www.rtl.fr

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum